· 

En France, la fin des films Disney au cinéma ?

En France, toutes les plateformes de streaming sont soumises à la chronologie des médias. Disney, Netflix ou encore Amazon doivent attendre un délai de 36 mois, soit 3 ans, pour pouvoir ajouter des films sortis au cinéma sur leurs plateformes. Une mesure qui commence sérieusement à peser sur le marché français des plateformes de streaming. De plus, du côté de la télévision, de nombreuses pressions sont exercées pour essayer de ralentir la progression des services de streaming.
Face à cela, Disney envisagerait de ne plus sortir ses films en salles mais directement sur Disney+ pour éviter la chronologie des médias. 


Variety révèle ainsi que Disney réfléchirait grandement à éviter les salles de cinéma en France. Trop de mesures contraignantes qui ne sont plus adaptées à notre époque, où se bagarrent les plateformes de streaming et la télévision. La France est en effet une exception : Disney n’a pas pu proposer le Premier Access à ses abonnés en raison de la chronologie des médias. Et, alors que le film Shang-Chi, sorti début septembre au cinéma, sera disponible sur Disney+ aux États Unis et dans de nombreux pays européens dès le 18 octobre 2021, il faudra attendre 2024 en France.


La pression de certains groupes de télévision pour conserver, et même ajouter, des contraintes à ces plateformes est là encore une exception française. C’est le cas de France Télévisions qui demande que lorsqu'un film passe sur une chaîne publique de la télévision, celui ci soit supprimé de toutes les plateformes de streaming pendant un mois :

 

« Les chaînes gratuites demandent juste une fenêtre d’exclusivité pour les gros films américains et si nous ne le faisons pas, les diffuseurs vont nous priver définitivement à l’accès à ces films. »

- Manuel Alduy, directeur Cinéma de France Télévisions

 

La menace de Disney de ne plus passer par le cinéma est très sérieuse et pourrait détruire le secteur. En effet, ce sont notamment les gros blockbusters qui permettent de financer les films français. Cela pourrait se traduire par une forte baisse de fréquentation dans les cinémas, contre une ruée sur Disney+, avec une augmentation des abonnements. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0